ivari logo

1-800-846-5970

Des Questions?

Un mal invisible

Repérer un employé ou un collègue avec une jambe cassée est chose facile. Dépister des troubles de santé mentale chez les personnes l’est beaucoup moins. Cela dit, ce n’est pas parce qu’il est difficile de reconnaître les signes de maladie mentale que ce problème n’existe pas.

Selon la Commission de la santé mentale du Canada, la maladie mentale ou les problèmes de santé mentale touchent, chaque année, un Canadien sur cinq, ce qui équivaut à 500 000 employés incapables de travailler toutes les semaines en raison de troubles mentaux. La bonne nouvelle est que la maladie mentale se traite, mais la contribution de tous ‒ employés et employeurs ‒ est indispensable.

Voici trois pratiques exemplaires susceptibles de créer des lieux de travail mentalement sains pour les employés :

1. Conciliation travail et vie personnelle

La difficulté à concilier travail et vie personnelle peut causer énormément de stress chez les employés. Le stress peut être sain ou malsain. Le stress sain devient malsain lorsqu’il se manifeste par des épisodes de dépression, de colère ou d’anxiété, entraînant un accroissement du taux d’absentéisme, une baisse de rendement et une détérioration du moral chez les employés.

Ce que peuvent faire les employés :

  • Solliciter l’assistance d’un gestionnaire ou d’un préposé des Ressources humaines pour faciliter la gestion de la charge de travail et des attentes.
  • S’absenter du travail pour se reposer et se détendre.
  • Se prévaloir des options de travail flexible offertes par leurs employeurs.

Ce que peuvent faire les employeurs pour mobiliser leurs employés :

  • Reconnaître et récompenser les efforts des employés.
  • S’en tenir à des attentes réalistes quant à la charge de travail et assurer un suivi continu.
  • Encourager les employés à prendre des congés pour qu’ils pensent à autre chose qu’à leur boulot.

2. Création d’un milieu de travail sain

Un milieu de travail sain est bénéfique autant pour les employés que pour les employeurs. Instaurer une culture au sein de laquelle les employés se sentent soutenus et en sécurité sur le plan émotionnel est susceptible de stimuler leur engagement et leur productivité.

Parmi les mesures que les employeurs peuvent adopter, notons :

  • La mise en place de programmes de sensibilisation à la maladie mentale.
  • Le maintien de relations de travail non tendues et cordiales.
  • L’utilisation de ressources gratuites comme la trousse Bell Cause pour la cause.

3. La stigmatisation, un gros obstacle!

La stigmatisation se traduit par la honte, et la honte pousse les gens à être gênés de demander de l’aide. C’est un cercle vicieux qu’il faut briser, et c’est pourquoi il est important de neutraliser la stigmatisation autour de la santé mentale. Voici quelques mesures pouvant être adoptées :

  • Discussions ouvertes au sujet de la santé mentale.
  • Accroissement des connaissances en matière de santé mentale.
  • Emploi d’un langage réfléchi.
  • Courtoisie et compassion envers ceux qui souffrent d’un trouble de la santé mentale.

La santé mentale commence avec vous!