Les six mesures à prendre pour vous protéger contre le vol d’identité

Il y a vol d’identité lorsqu’une personne réussit à accéder à vos données personnelles, comme vos comptes bancaires ou votre numéro de permis de conduire, dans le but de les utiliser pour en retirer des gains financiers. Toute pièce d’identité permettant à quiconque de se faire passer pour vous pourrait servir à voler votre identité et votre argent.

Une fois que le voleur a mis la main sur vos données personnelles, il peut s’en servir pour accéder :

  • à votre ordinateur et à vos comptes de courrier électronique
  • à vos comptes bancaires
  • à vos cartes de crédit

 

Ce qui lui permet :

  • d’ouvrir de nouveaux comptes bancaires à votre nom
  • d’exécuter des virements bancaires
  • de faire une demande de prêt ou de crédit
  • d’effectuer des achats
  • d’obtenir un nouveau passeport ou toucher des prestations gouvernementales

En 2016 seulement, il y a eu près de 900 000 victimes de vol d’identité au Canada, alors qu’en 2015 on en comptait 700 000*(1).

Vous pouvez, en tout temps, être victime d’un vol d’identité. Les techniques qu’utilisent les usurpateurs sont l’Internet, le téléphone, les transmissions par télécopieur ou par courrier. Soyez particulièrement vigilant lorsque vous recevez des courriels, des appels ou du courrier spontanés où l’on vous demande des données personnelles ou financières.

Six façons de réduire les risques de vol d’identité

1. Adoptez de bonnes pratiques de sécurité :

Changez vos mots de passe et vos numéros d’identification personnels (NIP) à intervalles réguliers et n’utilisez jamais les mêmes mots de passe pour différents comptes. Ce sont de simples précautions à prendre pour vous protéger!

2. Ne les jetez pas à la poubelle :

Assurez-vous de déchiqueter vos relevés de cartes de crédit et de banques ou tout document comportant des renseignements personnels avant d’en disposer.

3. Vérifiez auprès des sociétés émettrices des relevés :

Si vous ne recevez pas vos relevés de cartes de crédit par la poste aux dates prévues, ils pourraient avoir été volés. Contactez la société émettrice de votre carte de crédit pour éviter que des achats soient imputés à votre compte sans votre autorisation.

4. Les institutions de services financiers ont déjà vos données :

Vous ne recevrez jamais un appel de votre banque et des sociétés émettrices de cartes de crédit vous demandant vos numéros de compte. Elles ont déjà ces données! Elles ne vous appelleront jamais pour vous demander des renseignements personnels comme votre mot de passe au téléphone. Si vous leur téléphonez, elles peuvent exiger de vous ces renseignements, question de s’assurer que vous êtes bien la personne que vous prétendez être.

5. C’est trop beau pour être vrai! :

Il est absurde de gagner un prix à un concours auquel vous ne vous êtes pas inscrit ou de remporter un gain de loterie sans avoir acheté de billet. Dans ce type d’arnaque, le voleur d’identité vous annoncera au téléphone que vous avez remporté un prix et que, pour le recevoir, il suffit simplement de lui fournir vos renseignements personnels et financiers. Ne vous laissez pas piéger!

6. Apprenez à détecter le moindre indice de vol d’identité :

Les voleurs d’identité recherchent constamment de nouvelles méthodes plus raffinées pour piéger les victimes. Voici quelques indices pouvant vous aider à détecter un voleur qui essaie de se faire passer pour vous :

  • Un créancier vous informe qu’il a reçu une demande de carte de crédit avec votre nom et adresse, mais vous n’avez jamais fait pareille demande.
  • Vous recevez un appel ou une lettre d’un créancier qui vous annonce que votre demande a été approuvée ou refusée, mais vous n’avez jamais fait pareille demande.
  • Vous recevez des relevés de carte de crédit ou d’autres factures à votre nom, pour lesquels vous n’avez jamais fait de demande.
  • Vous ne recevez plus vos relevés de carte de crédit ou vous remarquez que vous ne recevez pas tout votre courrier.
  • Une agence de recouvrement vous informe qu’elle procède au recouvrement d’un compte impayé à votre nom que vous n’avez jamais ouvert.
  • On n’est jamais trop prudent ou trop informé lorsqu’il s’agit de protéger son identité.